Les clés de détermination

Discussions autour de botanique (plantes protégées, liens pour débuter...)
Avatar du membre
daltonien
Messages : 1036
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2008 20:07
Localisation : Nomade itinérant

Les clés de détermination

Message par daltonien » mer. 3 sept. 2008 13:22

J'ouvre ce sujet pour aider les débutants et les néophytes, comme moi, afin de nous aider à déterminer les espèces, sans avoir recours systématiquement à la rubrique " détermination".
Ceci peut nous aider à se servir des flores dans lesquelles l'utilisation des clés n'est pas forcément aisée pour certains d'entre nous.
Nous pourrions nous servir de ce post pour indiquer les dificultés ou les hésitations que nous rencontrons aux travers des différentes flores que nous utilisons.
Ce qui ne sera pas chose facile, car nous n'avons pas forcément les mêmes ouvrages. Donc il serait nécessaire d'indiquer d'abord la référence de "l'outil" que nous pocedons.Par exemple: Guide des fleurs sauvages de R. & A. Fitter et M. Blamey.

Ceci pourrait être une sorte de " tutoriel " pour l'usage des clés de détermination.

Comme je dis souvent: " les efforts de chacun font la réussite de tous", "commençons par nous même avant d'en demander aux autres" .

Cordialement
Modifié en dernier par daltonien le sam. 27 sept. 2008 21:40, modifié 1 fois.
[centrer]Les efforts de chacun font la réussite de tous[/centrer]

Avatar du membre
nicop
Messages : 184
Enregistré le : mar. 13 mai 2008 16:47
Localisation : Pyrénées Orientales

Re: Les clés de détermination

Message par nicop » mer. 3 sept. 2008 18:40

Comme dis Christophe, je te conseille très vivement de te servir de la flore de Coste. J'ai commencé avec ça sans passer par la case Bonnier, et je l'ai toujours trouvée très pratique. Une fois la Coste familiarisée, tu peux passer à la "sacro-sainte" Fournier ;)
"Elle avait les bras si cassés ........ ; et elle avait cru s'y faire..." Auct. non L.

Avatar du membre
ludo
Administrateur du site
Messages : 2452
Enregistré le : mer. 5 mars 2008 13:52
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Les clés de détermination

Message par ludo » mer. 3 sept. 2008 20:01

nicop a écrit :Comme dis Christophe, je te conseille très vivement de te servir de la flore de Coste. J'ai commencé avec ça sans passer par la case Bonnier, et je l'ai toujours trouvée très pratique. Une fois la Coste familiarisée, tu peux passer à la "sacro-sainte" Fournier ;)


Je pense qu'il va quand falloir oublier ces vieilleries ;)
Si Coste est plus qu'intéressante au niveau contenu, utilisation et désormais niveau prix, investir dans Fournier me semble dommage (d'autant que l'on peut aussi la trouver - en partie - sur le net (cf le sujet sur les liens bota)) je n'ai jamais adhéré à sa présentation (en comparaison avec Coste !), mieux vaut mettre ses sous dans une flore récente locale (s'il en existe une) ou d'un pays limitrophe ou alors d'un ou plusieurs guides.

À propos de la flore de Coste j'avais fait un index utilisant les noms récents au lieu des noms utilisés par Coste. Ca doit être dispo sur mon site.
Amateur - Plantes sauvages des Alpes-Maritimes
MesReleves : vos relevés naturalistes directement sur smartphone (iOS, Android) - carnet2notes : ne perdez plus de temps à taper vos relevés (mac/win/linux)
Guide de la flore des Alpes-Maritimes (mac/win/linux/iPhone/Android)

Avatar du membre
nicop
Messages : 184
Enregistré le : mar. 13 mai 2008 16:47
Localisation : Pyrénées Orientales

Re: Les clés de détermination

Message par nicop » dim. 7 sept. 2008 12:21

Je suis d'accord sur le fait qu'il vaut mieux utiliser les flores locales récentes. Le problème, c'est qu'il s'agit la plupart du temps de catalogues et non de véritables flores avec les clés de détermination. Quand on est dans une région où il n'y a pas eu de flore publiée et qu'on veut un ouvrage exhaustif, on est obligé de se rabattre sur des ouvrages comme Fournier ou Coste (ou alors Flora europea ou la flore du CNRS).
D'autre part, tout dépend du degré de précision que l'on recherche. Si l'on s'en tient aux espèces facilement identifiables, un ouvrage suffit. Mais si l'on s'attaque à des espèces moins évidentes, plusieurs flores sont indispensables.
Pour exemple, j'utilise couramment la Flore des Pyrénées de Saule, Fournier, Coste, Flora dels països catalans, ainsi que des monographies. Je veux bien traiter Coste et Fournier de vieilleries, mais alors de "vieilleries utiles". ;)
"Elle avait les bras si cassés ........ ; et elle avait cru s'y faire..." Auct. non L.

BelialL
Messages : 266
Enregistré le : lun. 18 août 2008 23:28
Localisation : Nord de la Dordogne, Jumilhac le Grand

Re: Les clés de détermination

Message par BelialL » ven. 30 janv. 2009 14:46

Salut,

Je suis en train de me faire des clés pour les genre que j'ai rencontré jusqu'à présent. J'utilise pour ça principalement le Fournier que j'essaie de mettre à jour avec Tela Botanica à côté pour vérifier les taxons et de la compléter avec d'autres flores, bien que je n'en ai pas beaucoup d'autres...

Sauf que je suis tombé sur celle-là : Campanula linifolia Scopoli (Campanule à feuilles de lin) que je ne trouve nul par sur Tela Botanica. Savez-vous ce qu'est devenu ce taxon ?
Pour la description, ce serait un plante à tige assez élevée, simple. La corolle aurait des lobes élargis à la base séparés par des sinus aigus. Les feuilles inférieures ovales, en coeur, et les caulinaires sont linéaires de 2mm de large environ. Les sépales serait égaux ou plus longs que la corolle. (p. 908 du Fournier)

Merci d'avance.

jringenbachfr
Messages : 2637
Enregistré le : dim. 16 mars 2008 10:47

Re: Les clés de détermination

Message par jringenbachfr » ven. 30 janv. 2009 17:17

bonjour
BelialL a écrit :
Sauf que je suis tombé sur celle-là : Campanula linifolia Scopoli (Campanule à feuilles de lin) que je ne trouve nul par sur Tela Botanica. Savez-vous ce qu'est devenu ce taxon ?


D'après ce que j ai compris sur le site de telabotanica ce taxon serai: Campanula stenocodon Boiss. & Reut.
car il correspond a
Campanula linifolia [1939, Quatre Fl. Fr. : 908] sensu P.Fourn. non Scop. [1769, Annuus Hist. Nat., 2 : 47]

Mais il y reste des interrogations !! effectivement la correspondance avec fournier est indiqué , mais on lit aussi " non Scop. "
alors mystère.
jean Marc
Jean Marc

Avatar du membre
Christophe
Administrateur du site
Messages : 899
Enregistré le : mer. 5 mars 2008 14:58
Localisation : Echalas (Rhône)

Re: Les clés de détermination

Message par Christophe » ven. 30 janv. 2009 17:28

Bonjour

Cela signifie juste que Fournier l'a appelée C. linifolia Scopoli, mais que ce n'était pas le taxon que Scopoli avait appelé linifolia. C'est très fréquent, et c'est la raison pour laquelle on trouve parfois sensu auct., sensu Untel....

Cordialement,
Christophe Girod
Flore Européenne et Néotropicale

jringenbachfr
Messages : 2637
Enregistré le : dim. 16 mars 2008 10:47

Re: Les clés de détermination

Message par jringenbachfr » ven. 30 janv. 2009 17:46

Effectivement il est marqué dans Fournier "C.linifolia Scopoli non Auct.
Jean Marc
Jean Marc

Avatar du membre
ludo
Administrateur du site
Messages : 2452
Enregistré le : mer. 5 mars 2008 13:52
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Les clés de détermination

Message par ludo » ven. 30 janv. 2009 17:54

Où l'as-tu trouvé ce (cette ?) campanule BelailL ?
C. stenocodon se reconnaît surtout à sa corolle en tube allongé et étroit, un peu en entonnoir (en trompette, quoi).
Amateur - Plantes sauvages des Alpes-Maritimes
MesReleves : vos relevés naturalistes directement sur smartphone (iOS, Android) - carnet2notes : ne perdez plus de temps à taper vos relevés (mac/win/linux)
Guide de la flore des Alpes-Maritimes (mac/win/linux/iPhone/Android)

BelialL
Messages : 266
Enregistré le : lun. 18 août 2008 23:28
Localisation : Nord de la Dordogne, Jumilhac le Grand

Re: Les clés de détermination

Message par BelialL » ven. 30 janv. 2009 21:06

Ok merci à vous, je vais donc voir du côté de C. stenocodon.
Je ne l'ai pas trouvé, en fait j'ai simplement trouvé et photographier C. trachelium mais je fait une clé pour tout le genre en essayant à chaque fois d'avoir un clé la plus complète possible et sans erreurs.

C'est bizarre quand même, Fournier parle de sépales plus longs ou un peu plus courts que la fleur et les photos de Tela Botanica pour C. stenocodon montre des plante à sépale beaucoup plus courts que la fleur.

Répondre